Blog cg975.fr
Image default
Rencontre

Besançon : une rencontre pas comme les autres

Je suis de nature grand voyageur. J’aime voyager de quartier en quartier, de ville en ville, de pays en pays et je traverse également des continents. Mais ça c’était avant, avant que je ne la rencontre, elle, cette belle femelle qui m’a fait monter au 7ème ciel.

Je vous laisse découvrir dans cette histoire comment j’ai rencontré ma bien-aimée. Certains diront que ce sont des circonstances étranges, d’autres diront qu’il n’y a rien de plus commun. Tout ce que je peux faire, c’est de vous laisser lire, apprécier et avoir votre propre avis.

Se rencontrer au cours d’un vol 

Lors d’un de mes voyages, j’étais de passage à Besançon. C’est une ville que j’aime beaucoup, car les habitants y sont généreux, respectueux et même amicaux. C’est aussi une ville que j’apprécie fortement, car il y est agréable de voler. C’est justement au cours d’un de mes vols en pleine nuit que j’ai fait l’une des rencontres sérieuses Besançon les plus belles de ma vie.

Cela vous amuse sûrement, mais elle et moi étions en train de voler au même endroit. Nous regardions de profil, en essayant d’être discrets, mais nous avions compris que c’était le grand amour. Un coup de foudre comme vous n’en aurez jamais vu. 

Lorsque je repense à cette scène, cela me fait joyeusement chanter et je me retrouve en apesanteur. Il n’y a rien de plus beau que de vivre un amour partagé et fusionnel. Seuls les êtres vivants dans le même cas que nous peuvent le comprendre.

Se créer un nid douillet en hauteur

Après avoir passé quelque temps ensemble, nous avions décidé de construire notre nid douillet. Madame souhaitait avoir une place en hauteur « Être en hauteur c’est plus facile, nous pouvons à la fois préparer nos vols facilement, observer tout ce qui se passe autour de nous et nous protéger des menaces ». Je ne pouvais qu’être d’accord avec elle. Depuis que nous organisons nos vols ensemble, tout me semble léger, je me sens léger. Nous avons alors décidé de construire ce nid douillet à Besançon, en pleine période printanière. 

Nos amis sont toujours choqués, ils ne comprennent pas comment nous aimions tant faire les 400 coups ensemble. « Nous sommes dans une société de plus en plus individualiste, même moi en tant qu’individu de votre race je le suis ». 

Je ne peux pas leur en vouloir, les pigeons et les autres volatiles ne peuvent pas comprendre l’alchimie qu’il y a entre deux chouettes.

A lire aussi

Comment se préparer pour voyager en Russie à la rencontre de sa compagne ?

Marie

Pourquoi rencontrer une femme russe ?

Marie

Comment faire des rencontres sérieuses à Bruxelles ?

yohan

Éviter le baby-clash au sein du couple

Ines

Meetic gratuit : avis d’utilisateurs

Marie

La mode, le stylisme : une passion à toute épreuve !

Franck