Blog cg975.fr
Image default
Auto Moto

Les sociétés de financement répondent à la BAM pour la réduction à 0 % du crédit auto

Vers la fin de 2018, des rumeurs circulaient au sujet de l’arrêt du crédit au taux de 0 % pour les prêts auto au Maroc. En début de l’année, on a publié les détails sur cette mesure, avant qu’ils soient confirmés ces dernières semaines par les médias du pays. Désormais donc, les banques et les établissements de financements ne vont plus proposer ce type de crédit auto.

Les raisons de l’abandon du prêt auto à taux zéro

Parmi les offres les plus priées en Maroc figurent le crédit auto à 0 % d’intérêt. Toutefois, cet emprunt engage l’emprunteur à de nombreux frais supplémentaires, qui finissent quand même à alourdir les coûts de manière considérable. Appuyés par la BAM, Banque Centrale du Maroc ou Bank Al Maghib, les associations pour la défense des consommateurs avaient estimé que les différentes informations que fournissent les organismes prêteurs aux clients acheteurs manquaient de transparence. Ainsi, ils ont réclamé plus de détails concernant ce crédit venant des financeurs. La BAM avait d’ailleurs évoqué le non-respect des droits d’acheteurs à l’ordre de plusieurs établissements, notamment pour l’implication des contrats de prêt. Tout doit se faire dans la transparence, les droits des consommateurs doivent être pris en compte, les établissements financiers ne doivent pas imposer leur influence dans le contrat. Il devrait y avoir une faveur pour l’acheteur.

Les mesures qu’impose la BAM

En guise de solution à ce problème et pour renforcer la transparence des informations concernant le prêt auto au taux actuel, la Banque centrale du Maroc a exigé le suivi de quelques mesures. Désormais, alors, les concessionnaires ne doivent plus imposer des conditions qui ne mettent plus en valeur les droits des consommateurs. Ils doivent suivre les conditions imposées par la BAM et mettre plus de transparence dans leur offre et travail.

  • Les concessionnaires doivent divulguer les noms des établissements bancaires de financement avec qui ils collaborent.
  • Il est interdit aux concessionnaires de vendre les véhicules qui font partie d’un prêt auto à 0 % d’intérêt à un coût plus élevé par rapport à sa vente au comptant.
  • Le souscripteur doit obligeamment être bien informé sur les frais liés au crédit au taux 0 %.

Les organismes de financements manquent de rentabilité

En guise de réponses aux requêtes imposées par les groupements des consommateurs et la BAM, l’Association Professionnelle des Sociétés de Financements annoncent alors la fin du prêt auto 0 %. L’une des raisons principales qu’ils ont évoquées pour justifier cette prise décision est la perte de rentabilité. Effectivement, selon le représentant des organismes de financement, ces nouvelles réglementations que la BAM a imposées leur sont totalement défavorables.

A lire aussi

Leasing de voiture sans permis : ce que vous devez savoir

robert

Faire son duplicata du permis de conduire en ligne

yohan

E85 et SP95E10, quelles différences ?

sophie

Taxi conventionné : mode d’emploi 

yohan

Satisfaire ses besoins en transport routier grâce aux services d’un commissionnaire expert

Ines

Géolocalisation de véhicule et gestion de parc automobile

Claude