Blog cg975.fr
Commerce et Economie

Tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans le commerce bio

Rate this post

Dans un monde où les problématiques environnementales et écologiques sont au cœur de toutes les discussions, la meilleure façon de devenir un acteur du développement de l’agriculture et de la production biologiques est certainement de se lancer dans le commerce bio.
Bien sûr, comme dans tous les domaines, on ne peut évoluer dans ce secteur et prétendre pouvoir réussir sans en connaître les enjeux. Vous avez toujours rêvé d’ouvrir votre magasin bio ou d’investir dans les produits issus de la fabrication écologique ? Voici quelques infos-clés qui vous seront sûrement d’une grande utilité.

Le bio, un marché en plein essor

En décidant de vous lancer dans le commerce bio, vous allez entreprendre une aventure entrepreneuriale. Il est donc important que vous ayez à votre disposition toutes les informations essentielles concernant l’évolution et l’état du marché du bio.

En France, ce secteur fait partie des branches les plus dynamiques de l’économie. Il pèse à lui seul plus de 6 milliards d’euros. Selon les statistiques publiées par l’Agence Bio/CSA, plus de 90 % des consommateurs ont déjà acheté un produit biologique en 2017 alors qu’ils n’étaient que 54 % en 2003. Le marché est en plein essor et les activités tendent de plus en plus à se démocratiser. Pour le moment, ce sont les rayons bio des GMS qui dominent avec une part de marché de plus de 50 %. Le reste est réparti entre les magasins bio (35 %) et la vente directe (11 %).

Un secteur règlementé

Vous pouvez vous lancer ou investir dans le commerce bio sans que vous ayez un diplôme ou des compétences spécifiques. L’important étant que vous ayez effectué une déclaration préalable auprès de l’Agence Bio et que vous soyez apte à gérer une boutique ou un petit supermarché. L’accès à la profession est libre et la règlementation n’est pas très contraignante. Cependant, il existe tout de même quelques points à retenir.

La vente d’alcool en magasin bio nécessite une licence. Par ailleurs, pour pouvoir commercialiser des produits bios, il vous faudra d’abord obtenir une certification de la part d’un organisme agréé par l’INAO. En outre, votre enseigne bio devra aussi être conforme aux règles d’hygiène ainsi qu’aux diverses normes en vigueur (sécurité, accessibilité, conformité des instruments de pesage et autres).

En ce qui concerne le statut juridique de votre petite société, vous avez le choix parmi plusieurs options. La SASU et l’EURL sont des formes intéressantes si vous prévoyez de lancer seul votre activité. La SARL et la SAS, elles, sont largement plus adaptées si vous êtes plusieurs à vouloir investir pour créer la boutique.

Des produits diversifiés

En tant que magasin bio, votre établissement doit pouvoir commercialiser des produits différents. Le fait que vous puissiez offrir de larges gammes d’écoproduits ou de produits issus de l’agriculture biologique sera un atout considérable pour votre business. Alimentaire, mode, cosmétique, artisanat, construction, déco et autres, tous les domaines sont concernés. Pour ce qui est de l’approvisionnement, il existe actuellement des enseignes spécialisées (Marketplace française) qui pourront vous fournir tout ce dont vous aurez besoin.

A lire aussi

les avantages d’instagram pour votre business

yohan

Le stylo : un objet efficace pour votre stratégie marketing

yohan

Un distributeur de nourriture fraîche innovant

Franck

Marketing et digital: l’expertise de Julien Foussard pour vous aider

Miss Tigri

Pierre Lune : la boutique en ligne des bijoux authentiques

yohan

Des traductions parfaites, pour partir à la conquête de nouveaux marchés

Miss Tigri