Blog cg975.fr
Image default
Auto Moto

Les changements du contrôle technique au 1er juillet 2019

Les changements liés au contrôle technique auraient dû voir le jour au 1er janvier, mais avec le contexte difficile des « gilets jaunes », le président avait décidé de repousser cette date au 1er juillet. Mais alors concrètement, qu’est-ce que change ce nouveau contrôle technique ? C’est ce que nous allons essayer de vous expliquer à travers cet article.

Les points de vérification

Alors que l’année dernière le contrôle technique avait déjà connu une refonte profonde entraînant une augmentation des prix, un an après l’examen est encore revu.

Alors qu’il n’existait jusqu’alors que 413 défauts possibles, ce nombre augmente pour atteindre les 610, dont la moitié d’entre eux nécessitent une contre visite obligatoire. Les points de vérification sont passés de 124 à 134, ce qui participe à l’augmentation des défauts possibles.

Ces défauts sont réparties en 3 classes :

– Les mineures : on en compte 140, mais ne nécessitent pas de contre-visite

– Les majeures : on en compte 341 qui nécessitent une contre visite après réparation dans les deux mois

– Les critiques : on en compte 129 entraînant l’immobilisation de la voiture 24 heures après le contrôle.

L’augmentation de ces points de contrôle et de ces défauts à entraîner une augmentation des prix du contrôle et une augmentation drastique des contre-visites (+5%).

Les véhicules diesel visés

Les changements réalisés pour le contrôle technique concernent essentiellement les véhicules roulant au diesel, considérés comme les plus polluants. Les principaux changements concernent les niveaux de pollutions tolérés de ces véhicules. L’objectif de cette augmentation de sévérité est d’encourager la population à réaliser un entretien plus régulier de sa voiture ou même den changer pour une essence, ce qui n’est pas dans le budget de tous.

Pour passer le contrôle technique haut la main même avec un diesel, les professionnels conseillent de l’entretenir. Voici quelques astuces :

– Rapprochez vos vidanges en faisant contrôler votre véhicule tous les 15 000km

– Si vous n’effectuez que des petits trajets en diesel, pensez à décrasser votre moteur. Pour cela, vous devez régulièrement rouler pendant plusieurs minutes à plus de 3000 tours par minute. A réaliser toute les semaines ou au moins tous les mois.

Source :
– Blog et annuaire de garages automobiles :
https://www.rdvgarageauto.fr/

A lire aussi

Diagnostic par bruit: les sons de votre moto

Ines

Auriez-vous le permis en le repassant aujourd’hui?

Tamby

Aixam Coupe: la VSP par excellence

yohan

Les étapes pour remplacer facilement son pneu crevé

Nathalie

Le placement dans un garage public pour un placement immobilier exemplaire

Laurent

Le guide des accessoires indispensables pour voyager en voiture

yohan