Blog cg975.fr
Image default
Maison et Jardin

Courant monophasé et triphasé : quelles différences?

En réalité, il existe deux versions de courant électrique: le courant alternatif qui est le plus répandu pour alimenter les propriétés domestiques, et le courant continu, souvent dédié aux installations électriques plus énergivores.

Vous ne savez pas quel type de courant choisir pour votre habitation? Continuez votre lecture !

Le courant monophasé : définition, avantages et inconvénients

Le choix du mode d’alimentation est une question qu’on peut rencontrer au moment de la réalisation d’une installation électrique. Vous avez, alors, déjà entendu parler du courant monophasé. On vous en parle dans les lignes suivantes. Pour plus d’informations, il est conseillé de contacter un electricien professionnel à Lyon.

Définition

Le courant monophasé est le standard mis en place dans la plupart des habitations françaises. Il s’agit d’un type de courant électrique alternatif, alors, non continu.

Le courant électrique monophasé se présente, alors, sous la forme de deux fils conducteurs : un neutre et une phase. Ces deux fils sont simplement différentiables par leurs colorations. En fait, le fil bleu représente le neutre, alors que le fil noir ou rouge est destiné à la phase.

Pourquoi utiliser le monophasé ?

Le courant électrique monophasé est à privilégier pour les maisons et appartements ayant une puissance de compteur qui ne dépasse pas les 18 kVA et qui n’utilisent pas de dispositifs électriques énergivores.

En comparaison avec le triphasé, il s’agit d’une alternative plus économique (l’abonnement est réduit parce que la puissance du compteur est peu élevée) et présentant beaucoup moins de risques de disjonction.

Quels sont les inconvénients du monophasé ?

Le point faible du courant monophasé est qu’il supporte mal la distance, qui ce qui en résulte des pertes élevées. Sur le réseau, c’est, alors, le triphasé qui a pour rôle de transporter l’électricité jusqu’au compteur.

Au sein d’une installation intérieure d’électricité, il est possible d’avoir des pertes importantes si l’habitation est située loin du compteur. D’ailleurs, il existe quelques types d’appareils électriques qui ne fonctionnent que sur du triphasé, vu qu’ils requièrent une tension supérieure aux 230 volts en comparaison avec celle du monophasé.

Le courant triphasé : définition, avantages et inconvénients

Pour répondre aux besoins électriques, en d’autres mots pour alimenter son système de chauffage, ses appareils électroménagers et son éclairage, il faut bien choisir son mode de courant. Dans ce paragraphe, on vous parle du courant triphasé.

Définition

Le courant triphasé est simplement une forme d’électricité continue. Il se présente dans les foyers sous forme de quatre câbles : un conducteur neutre de couleur bleue et trois conducteurs de phase ayant la couleur rouge ou noir.

Ce type d’installation électrique est capable de supporter une tension trois fois supérieure en comparaison avec le courant monophasé. Il assure également une répartition totalement homogène de la tension dans l’habitation ou le local professionnel.

Quels sont les avantages du courant triphasé ?

Plutôt dédié pour les locaux professionnels, le courant triphasé n’est pas la solution normalement retenue pour une habitation. Cependant, il s’impose dans trois principaux cas :

  • Si la puissance du compteur électrique de l’habitation est supérieure ou égale à 18 kVA.
  • Si le lieu de consommation et le compteur électrique sont espacés, le courant triphasé sera capable de réduire la perte énergétique sur cette distance.
  • Si le foyer est équipé des appareils électriques qui se caractérisent d’une forte consommation énergétique comme un four énergivore, un lave-linge à haute puissance, un moteur, … ces équipements nécessitent une tension de 400 volts.

Maintenant, vous connaissez les avantages du courant triphasé. Il ne vous reste que de vous informer sur ses points faibles.

Quels sont les points faibles du triphasé ?

Il existe deux principaux défauts qui dissuadent les particuliers d’opter pour l’installation en triphasé.

Premièrement, l’installation peut disjoncter à l’improviste. En fait, la puissance en triphasé est distribuée en trois phases de 6 kVA dont chacune alimentant un niveau de l’habitation. Au contraire, en monophasé, la disjonction ne se produit qu’en cas l’on branche des dispositifs électriques ayant une puissance qui dépasse les 18 kVA.

Le courant triphasé peut paraître moins économique par rapport au monophasé. L’installation électrique en triphasé implique généralement une puissance supérieure ou égale à 18 kVA, ce qui se traduit par un abonnement plus cher que sur des puissances moins importantes. Le risque de disjonction peut également amener le consommateur à opter pour une puissance plus élevée qu’en monophasé.

A lire aussi

Comment calculer son volume de déménagement à Paris (75) ?

Nathalie

Travaux de gouttières : quelques pistes pour trouver un bon couvreur-zingueur

Tamby

Comment garantir l’étanchéité d’une toiture plate?

Tamby

Les avantages et les inconvénients du système de chauffage à mazout

yohan

Opter pour l’alarme de maison sans fil pour protéger efficacement sa maison

Tamby

Le luxe de la domotique

Nathalie